×

Pour bâtir une « stratégie d’action » efficace et répondre à la demande de l’annonceur,

l’agence doit en premier effectuer un diagnostic de l’annonceur afin de dégager la problématique de communication la plus pertinente. Il existe une matrice qui facilite ce travail, la matrice SWOT (Strenghts, Weaknesses, Opportunities and Threats)
En français, cela donne FFOM : Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces.

C’est une méthode anglo-saxonne conçue pour analyser une situation et les facteurs clés. C’est un diagnostic interne et externe qui permet de déduire une stratégie d’action.
Tout projet de communication peut bénéficier de ce type d’analyse. Pour vérifier que l’entreprise est bien préparée au marché qu’elle doit affronter, il faut qu’elle reconnaisse quelles sont les conditions favorables et défavorables, définies respectivement comme points forts et points faibles qu’elle peut utiliser pour se différencier de la concurrence.

L’un des atouts de la méthode d’analyse SWOT est la pertinence de l’analyse de situation et la richesse des idées qui en résultent. Susciter la créativité de l’équipe, faire jaillir les idées gagnantes. Les séances de travail deviennent efficaces et constructives. La méthode SWOT comporte deux phases et si elle est bien utilisée, elle permet même des évaluations quantitatives.

1ère phase : le diagnostic interne

Il faut d’abord identifier les éléments qui vont déterminer le scénario du futur marché-environnement extérieur, grâce à l’analyse des informations disponibles : la fiabilité des prévisions doit être obtenue en consultant également les responsables des différentes fonctions de l’entreprise, en leur demandant de développer les arguments sur lesquels reposent leurs évaluations et en recueillant d’autres informations. Voici les éléments à considérer dans le déroulement de cette première phase de la procédure.
L’agence organise les informations recueillies sur les points forts et les points faibles de l’annonceur, il signalera ensuite ce qu’il faut faire pour conserver les points forts et éliminer les points faibles.

Quelles sont les forces et les faiblesses de l’annonceur ?
Les forces sont les aspects positifs internes que contrôle l’organisation et sur lesquels on peut bâtir dans le futur. Par opposition aux forces, les faiblesses sont des aspects négatifs internes mais qui sont également contrôlés par l’organisation et pour lesquels des marges d’amélioration importantes existent.
L’agence doit identifier ce qu’il faut faire pour saisir les opportunités en fonction des points forts de l’annonceur et éviter les menaces liées à ses points faibles.

Share