×

Imprimer
On différencie les organismes publics et les organismes parapublics, professionnels ou privés, français ou internationaux.

Si vous avez besoin de documents officiels émis par les organismes officiels, vous pouvez trouver tout d’abord des organismes publics d’études comme l’INSEE (le plus connu de tous), le CREDOC, l’INED, la CNIL, le CFCE, le CERC, le Journal Officiel (JO dans sa version abrégée), la Documentation française et bien d’autres.

Les organismes

D’autres organismes publics fournissent également des documentations relatives à leur secteur d’activité. Parmi les différents Ministères, la Banque de France, la Caisse de Dépôts et Consignations, l’AFAQ, l’AFNOR, l’ANCE, l’ANVAR etc.

Parmi les organismes para-publics, on retrouve, l’ACTIM, l’ANCE, le CECOD, la COFACE, l’INPI et d’autres.
Dans les organismes professionnels, il y a les associations professionnelles telles que l’ADETEM, la FFFP, le SEVRAD, le Syndicat du marketing téléphonique…, les organismes privés d’études : les sociétés panélistes SECODIP, NIELSEN, COFREMCA-SOCIOVISION, MEDIAMETRIE, AFFIMETRIE…, les organismes professionnels de la communication : ARPP, OJD, CESP ; IREP…, et les organismes professionnels de représentation : AACC, UDECAM, UDA …

Pour avoir des informations il est bien également de passer par des documents de source privée ou professionnelle. Voici une liste non exhaustive.
Les quotidiens et périodiques d’information économique et financière et les périodiques professionnels spécialisés : Capital, le MOCI, Enjeux, les Echos…, les bulletins des CCI et leurs différentes publications, les revues et documents traitant des techniques du commerce : le commerce moderne et les dossiers professionnels publiés par le CECOD, les revues LSA, Point de Vente, Marketing Magazine, Stratégies, Action commerciale, CBS News, guides de la communication, Média-guides Agences…, les revues comparatives : 60 millions de consommateurs, Que choisir ?, les documents et les services suivants : APFA, CCIP, FNEGE, UFC, IFLS, les différents annuaires et bottins spécialisés : Union française des annuaires professionnels, l’annuaire industriel Le Kompass, l’annuaire du MEDEF, annuaire ESOMAR…, le prostratégie PROSCOP : annuaire du marketing édité par l’ADETEM , l’annuaire de la franchise édité par le CECOD, l’atlas des hypers et des supers édités par l’IFLS, l’annuaire de la presse et de la publicité…

Dans une autre catégorie on note les documents de sources communautaires et internationales, tels que les organisations internationales, l’OCDE, ONU, Eurostat, la CEE, les CCI, les centres d’informations des Nations Unies…

Les banques de données

Les banques de données sont de plus en plus nombreuses. Elles sont un puissant outil de veille documentaire parmi les ressources du WEB. Quelques exemples : Bilan et identité des entreprises inscrites au RCS. L’INPI ouvre ses bases de données relatives aux brevets, marques, dessins et modèles. Il faut également compter sur l’annuaire WEB des enseignes et l’annuaire des entreprises françaises.

Les qualités de l’ensemble de ces sources externes sont que les quantités d’information sont très importantes et peu couteuses voir parfois gratuites. Par contre au niveau des limites, les informations sont souvent sous forme de chiffres, il y a une nécessité de sélectionner soi-même la bonne information en effectuant un tri.

Share