×

Distinction entre l’étude quantitative et l’étude qualitative : l’information recherchée est qualitative ou quantitative, elle est ponctuelle ou permanente. Elle concerne l’entreprise uniquement ou un groupe d’entreprises.

Objectif de l’étude quantitative

L’étude quantitative répond aux questions :
Qui ? Qui sont les consommateurs d’un produit ?
Combien ? Combien ont vu la campagne d’affichage ?
Quoi ? Ont-il consommé le produit ?
Quand ? A quelle fréquence consomment-ils le produit ?
Où ? Dans quels points de vente ont-ils acheté le produit ?
Comment ? Comment le consomment-ils ?

Objectif

L’objectif recherché est d’effectuer des dénombrements par enquêtes sur le terrain en interrogeant les individus concernés. Ces personnes sont choisies dans la population (population de base). Elles forment un échantillon représentatif. Les questions à poser sont formalisées dans un questionnaire. Le mode d’utilisation du questionnaire varie d’une enquête à l’autre.

Méthodologie

Définir les objectifs de l’enquête
Identifier la population de base
Prélever un échantillon représentatif
Déterminer le mode d’administration du questionnaire
Etablissement du questionnaire
Conduite de l’enquête
Rédaction du rapport de synthèse
Présentation écrite et/ou orale des résultats.

Le questionnaire

La structure du questionnaire : quelques règles à respecter
Structurer le questionnaire :
– présenter l’objet du questionnaire au sondé- pour intéresser le sondé, commencer par des questions faciles ;
– puis progressivement poser des questions plus complexes, plus spécifiques ;
– conclure par des questions d’identification (caractéristiques socio-démographiques et, si possible, socioculturelles, pour élaborer une segmentation).
Utiliser des questions filtres pour éviter de sonder des personnes qui n’appartiennent pas à la population mère.
Faire court et simple pour les questionnaires en face à face ou par téléphone.
Soigner la présentation typographique pour les questionnaires auto-administrés.
Faciliter la saisie des réponses par l’enquêteur.

Les différentes catégories de questions

Le test du questionnaire

Une fois le questionnaire rédigé, il faut le tester pour mettre en évidence des difficultés de compréhension des questions ou des difficultés dans les réponses. Ce test permet, par exemple de reformuler les questions mal posées, mal comprises, de supprimer les questions auxquelles les enquêteurs ne peuvent pas fournir de réponses suffisamment précises, d’améliorer l’enchaînement des questions. Ce test est effectué auprès d’environ 5 % de l’échantillon.

Le traitement des résultats de l’enquête

La présentation des résultats

Le rapport d’étude
Il doit être structuré :
introduction : les objectifs de l’enquête et la méthodologie retenue ;
1ère partie : synthèse des résultats ;
2ème partie : interprétation des résultats ;
conclusion ;
annexes.
Il doit être écrit, mais peut aussi faire l’objet d’une présentation orale. Une réunion de présentation des résultats peut être organisée pour le commanditaire. Il faut être précis et respecter la structure du rapport. Il faut donner les résultats pertinents visualisés par des graphiques, tableaux… L’utilisation d’un rétroprojecteur ou d’un vidéo projecteur s’impose.

Pour obtenir des informations primaires de nature quantitative, les entreprises effectuent ou font effectuer des sondages. Les sondages sont des études quantitatives. L’étude quantitative ne s’improvise pas. A parti des objectifs fixés et en fonction des besoins attendus, le responsable de l’enquête doit respecter une méthodologie. La réalisation du questionnaire doit suivre des règles de base. Le choix de l’administration du questionnaire se fait en fonction du budget du commanditaire et de ses attentes. Le traitement et la présentation des résultats est un travail particulièrement rigoureux. L’étude quantitative est souvent insuffisante et souvent pas assez approfondie, le responsable de l’enquête peut envisager de réaliser soit au préalable, soit après l’étude quantitative, une étude qualitative.

Share