×

Imprimer
Le jeu d’échecs est l’un des jeux de réflexion les plus célèbres dans le monde. Il est, encore aujourd’hui, joué pour diverses occasions (en tournoi, entre club, en famille…). Savoir jouer aux échecs permet de développer ses facultés de logique et permet ainsi d’acquérir des bases de réflexion. Cela pourra vous être utile, notamment si vous vous lancez dans l’algorithmique et le codage !

La naissance des échecs, une véritable épopée

L’apparition de ce jeu reste en majorité floue. Son apparition aurait eu lieu entre le 3e et le 6e siècle et il serait né quelque part en Asie (en Asie Centrale, en Inde ou peut-être en Chine). Les échecs arriveront ensuite au Moyen-Orient au 6e siècle, où ils subiront de grands changements avant de s’installer en Europe puis en Afrique du Nord lors de la Renaissance, contrairement au Japon et à la Corée qui, au Xe siècle, feront quelques modifications en s’aidant du jeu asiatique de base. Suite à sa normalisation, le jeu d’échecs sera alors répandu dans le monde entier avec les règles modernes (officiel en 1650) que l’on connaît aujourd’hui. Mais de nombreux mythes ont vu le jour à cause de ce jeu de plateau. Comme par exemple La légende de Palamède ou bien Le mythe du Brahman Sissa. Depuis 2000, les échecs sont officiellement reconnus comme un sport.

Magnus Carlsen, la légende actuelle des échecs

Sven Magnus Øen Carlsen est l’actuel champion du monde après un match contre Fabiano Caruana. Né le 30 novembre 1990, c’est un grand maître international des échecs. A 19ans, il atteint un classement de Elo de 2810 et devient champion du monde. Il devient également le seul joueur, en 2014, à avoir les trois couronnes des échecs (les parties rapides, les parties blitz, les partie lente). Magnus Carlsen devient alors le « Mozart des échecs « ou le « Picasso des tactiques « et pour le moment, aucun joueur n’a réussi à le vaincre. A défaut de pouvoir les défier, venez prendre un café dans notre agence et tentez de nous défier !

Share