×

Imprimer
Le découpage technique plan par plan :
Le jeu des acteurs
Les mouvements de caméra
La valeur du cadre (cadrage, luminosité…)
Les dialogues
Le son
Le décor
La lumière

Le repérage pour contrôler les possibilités de tournage
Lumière en fonction du moment (contre-jour)
Nuisances sonores
Alimentation électrique
Autorisations

Le plan de tournage, on ne tourne pas chronologiquement
Constitution des équipes techniques
Présence des acteurs
Le matériel

Tournage, on tourne ce qui est écrit, ce qui est utile

Montage, post-production
Réalisation du vidéogramme

L’image

Composition de l’image

L’œil lit de gauche à droite et de haut en bas.
Le format des écrans 4/3 ou 16/9 et les traditions picturales privilégient certaines zones du cadre : les points de force.
C’est sur ces points de force que se dirige l’œil.

Excepté pour un présentateur de Journal télévisé, on évite le cadrage plein cadre d’un personnage face à la caméra, mieux vaut le décentrer.

Notre œil, habitué à lire l’écriture de gauche à droite et de haut en bas, lit les images dans le même sens.
Si les points de force de l’image correspondent aux détails que vous souhaitez montrer, l’image paraitra équilibrée et sera immédiatement lisible parce que l’œil en aura trouvé les éléments importants sur son trajet habituel.

Comment repérer les points de force ?

Axe des tiers verticaux et horizontaux
Diagonales de l’écran
Points de force aux intersections

Le plan

Les plans doivent être notés au fur et à mesure du tournage pour faciliter le dérushage au montage.

PLAN : partie du film comprise entre le déclenchement et l’arrêt de la caméra ou entre le point IN et le point OUT au montage.

SEQUENCE : ensemble de plans constituant un ensemble, une scène

PLAN SEQUENCE : plan long qui forme une séquence à lui seul. C’est relativement difficile à réaliser et cela nécessite des répétitions pour les acteurs et l’équipe technique.

Share