×

Imprimer
« D’ici 5 ans, le marché devrait représenter entre 5 et 10 millions de dollars », explique Cyril Attias, Fondateur de l’Agence des médias sociaux. Il poursuit : « Ce n’est pas un effet de mode : c’est une vraie tendance de fond qui devrait être en croissance permanente pendant encore 5 ou 10 ans ». En effet, le marketing d’influence génère deux fois plus de ventes que le paid média. Les annonceurs qui ont mis en place un programme relationnel auprès d’influenceurs ont reçu une équivalence média de 6,85$ pour 1$ de paid média. (Source : ladn.eu).

Les influenceurs ont une vraie capacité à modifier la perception d’un produit, et ont une influence sur l’acte d’achat. Ils sont les leaders d’opinion et possèdent une communauté engagée. De plus, nous assistons à une véritable professionnalisation du métier d’influenceurs, qui s’accompagne souvent en agences et chez les annonceurs de la création de pôles dédiés et de budgets dédiés (qui deviennent forcément plus importants). Ce qui est intéressant, c’est que c’est le début d’une redéfinition de la relation d’une marque avec ses audiences.
En effet, cela fait quelques années qu’on entend parler de one-to-one et de personnalisation. La relation via les influenceurs devient donc un des leviers essentiels. En effet, le marketing d’influence touche tout un tas de leviers : le social média, les RP, le marketing, la performance etc…

Important également, aujourd’hui, une des demandes prépondérantes des influenceurs sont de développer leur personal branding. En effet, 44% des interrogés comptent se concentrer sur cet aspect de leur visibilité pour les années à venir d’après Econsultancy. Cela signifie qu’ils vont se concentrer sur des partenariats avec des marques qui sont en parfaite adéquation avec leur audience.

Au-delà du personal branding, vient la volonté de construire une relation sur le long terme avec les marques (18%), mais aussi la construction d’une présence plus forte dans un but d’attirer de nouveaux annonceurs (15%). (source : Siècle digital). Il y a donc un réel enjeu de professionnalisation chez les influenceurs, d’autant plus que les marques sont de plus en plus exigeantes étant donné que les budgets augmentent.

Sur le marché actuel, il existe quelques agents indépendants, mais peu. En effet, ils commencent à émerger petit à petit suite à la demande croissante des influenceurs. De plus, il est difficile de les identifier, car en plus d’être indépendants, il s’agit de métiers de l’ombre.
Nous remarquons donc que les influenceurs qui ont des agents possèdent de très grosses communautés (minimum 700k) et que la famille à une place importante dans la collaboration de part la confiance et la proximité qui règne entre les deux parties.
il y a déjà une multitude d’influenceurs sans agents sur ce marché (96% d’après ADN). Également, de plus en plus de marques internationales, s’intéressent aux influenceurs français ce qui est un point important.

Une questions qui revient souvent concerne le prix des influenceurs. Vous vous en doutez, il dépend du nombre de posts demandés, du réseau social demandé, de la marque en question et surtout du nombre d’abonnés et d’engagements de cet influenceur.

Share