×

Imprimer
Chaque entreprise a sa propre communication interne et ce qui marche dans l’une, ne fonctionne pas forcément dans l’autre.

Les résultats d’une politique de communication interne, aussi performante soit-elle, ne sont pas instantanément perceptibles, il faut parfois attendre plusieurs mois voire quelques années.

Les formes de communication

Voyons en premier lieu la communication descendante : les messages partent d’un certain niveau hiérarchique et sont destinés aux échelons inférieurs. C’est un outil classique de management. Supports : journal interne, affichage, réunion, note de service, vidéo, appel téléphonique…
Puis, intéressons-nous maintenant à la communication ascendante, elle remonte vers la hiérarchie : boite à idées, sondages, journal d’entreprise, et plus informel le tract, les bruits, les rumeurs. Elle est souvent redoutée par la hiérarchie mais elle peut être un bon moyen d’améliorer les performances de l’entreprise.
Puis pour finir, la communication horizontale : Echange d’informations entre les différents services : rencontre interservices, magazines, tableau d’affichage… Elle permet de fonder l’esprit maison.

Le contenu de l’information

Il existe deux catégories d’information :
L’information opérationnelle, il s’agit de la communication pour transmettre des ordres, des instructions, elles transitent par voie hiérarchique ou fonctionnelle, que ça concerne l’organisation du travail, le processus de production, les normes de qualité.
L’information motivante : Trois domaines : l’entreprise, son environnement et ses objectifs (voir l’entreprise comme un système ouvert et compétitif) ; le système de production, c’est-à-dire donner au personnel les moyens de connaître comment l’entreprise fonctionne ; et l’organisation interne (mettre en valeur la politique managériale de l’entreprise).

Réaliser un audit de communication interne

L’audit de communication interne permet de connaître le climat interne : quels sont les points d’adhésion et de conflit ? Comment s’expriment les demandes et les insatisfactions du personnel ? Quels en sont les objets ?
Il permet aussi de mesurer l’image interne : comment les salariés perçoivent leur entreprise ?
L’audit prend la forme d’une enquête d’opinion interne auprès des salariés sur support papier, sondage par téléphone, sur intranet. Il peut être réalisé par un service de l’entreprise ou un cabinet conseil, en principe neutre.
Connaître les différents indicateurs comme le taux d’absentéisme, les accidents au travail, le taux de grèves, le turn-over important etc.
Mais également les objectifs, comme fournir régulièrement un bilan moral, mesurer le degré d’implication des salariés, détecter les malaises, identifier les changements de comportement.
Regarder ensuite la périodicité, en effet il est indispensable de mesurer régulièrement l’adéquation du personnel aux valeurs prônées par l’entreprise.
Et au final, l’évaluation, les résultats doivent être appréciés d’une enquête à l’autre, d’un établissement à l’autre, d’un service à l’autre.

Share