×
Imprimer

Lancement de Kodakcoin

La société américaine rendue célèbre pour ses produits liés à la photographie veut développer une blockchain pour permettre aux photographes de mieux gérer leurs droits d’auteur. Les transactions sur cette plate-forme distribuée s’effectueront grâce au KodakCoin, une cryptomonnaie lancée à l’occasion par la marque.

L’une des sociétés les plus connues pour contrôler les droits de licence à travers le monde, vient d’annoncer qu’elle allait développer sa propre crypto-monnaie pour permettre une totale transparence au niveau des comptes d’exploitation grâce aux contrats : le KODAKCoin, en partenariat avec la société WENN Digital. Cela garde un registre de toutes les transactions effectuées, plus besoin d’un système de comptabilité externe, tout est désormais centralisé.
Cette plateforme de gestion des droits liés aux images mise en place par KODAK, est pensée pour les photos, une plateforme de distribution où photographes et agences, s’appuieront sur la technologie blockchain pour vendre et/ou échanger des photos, pour enregistrer, suivre, et attribuer une licence à leur travail. Les photographes peuvent ainsi tracker à n’importe quel moment l’utilisation de leur création se fait. La distribution des photos se fait donc de manière sécuriser, en respectant les droits de propriété intellectuelle. La totalité des transactions sera effectuée en KOADAKcoin. Les membres pourront les acheter, en se basant sur les droits accordés.

Rappel sur la blockchain

La blockchain n’est plus uniquement réservée aux cryptomonnaies. Cette technologie permettant de stocker et de partager des données et d’effectuer des transactions de manière fiable, transparente, traçable et sécurisée s’étend à de multiples secteurs. Au domaine bancaire, par extension, mais pas seulement. Santé, paiement, transports, énergie… Dans le domaine de la santé, la blockchain peut être utile pour mesurer le diabète ou la tension de manière continue et déclencher une prise de médicaments automatiquement s’il le faut.
Le système doit donc être extrêmement sécurisé et fiable. Dans les cinq prochaines années, de nombreuses applications devraient voir le jour. A suivre…

La photographie : Kodak et sa blockchain
5 (100%) 1 vote[s]
Share