La mesure d’audience des supports et médias

L’audience est l’ensemble des lecteurs, auditeurs ou spectateurs d’un support, c’est-à-dire le nombre de personnes qui ont été en contact avec lui lors d’une diffusion. Exemple : nombre de personnes qui ont lu un magazine ou regardé une chaîne de télévision.
C’est une notion variable selon le média considéré : la méthodologie utilisée pour chaque média n’est pas la même.

Le CESP, organisme tripartite (annonceurs, supports, agences) fut à l’origine des premières études d’audience en France en 1957 pour la presse écrite. Depuis 1993, le CESP est devenu l’organisme certificateur des études faites par des organismes privés (audit des méthodes et des mesures).
http://www.cesp.org/fr
Définition C.E.S.P. : le CESP est une association composée d’annonceurs, de supports et d’agences. Le CESP favorise le développement des techniques de mesure d’audience et de médiaplanning par une activité de recherche et la définition de standards communs de mesure. Il a également un rôle d’audit sur les outils de mesure et les études.
Les médias et supports sont sélectionnés en fonction du contexte de la campagne (objectifs de l’annonceur, cible visée, budget envisagé, délais, création publicitaire envisagée) et en fonction de l’adéquation de leurs caractéristiques quantitatives et qualitatives à ces éléments.

Les bases de données médias

Elles sont de deux types :
les bases de données uniquement médias : ce sont les plus importantes et elles servent de référence en matière de connaissance des médias et des supports. Elles mesurent les audiences sur des échantillons représentatifs ou des panels. Elles étudient les audiences sur des critères essentiellement sociodémographiques, parfois socioculturels. Elles peuvent être mono-médias ou pluri-médias.
les bases de données média-produits : elles sont fournies par des enquêtes Secofip TV-Scan. Elles sont réalisées à partir de panels et donnent des informations régulières non seulement sur la fréquentation des médias mais aussi sur les habitudes, motivations freins des auditeurs, lecteurs ou téléspectateurs… Elles apportent un supplément d’informations ponctuel mais n’ont pas l’obectif de régularité des bases de données médias.

Rate this post
Share
Share on

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart

Votre panier est vide.