×

Imprimer
Peut-être que son nom vous dit quelque chose pour réaliser vos rétro plannings les plus précisément possible.

C’est un outil au service de la planification des tâches d’un projet. C’est un logiciel de gestion de projets basée sur l’utilisation d’un diagramme de GANTT.
Il permet de créer une liste de tâches avec des indications de durées et d’affectation des ressources humaines.
Ce logiciel libre est écrit en Java, ce qui permet de l’utiliser sur n’importe quel système, que ce soit Mac, Linux ou Windows.

Les différentes vues du diagramme qui existent sont en jours, en semaine, en mois ou en année.

Concernant la barre d’outils celle-ci peut être flottante ou personnalisable, selon votre choix.

Les étapes de la création d’un planning sont les suivantes :
Lister et créer les tâches tout d’abord, puis hiérarchiser les tâches (les indenter), ensuite créer des ressources, affecter ces ressources aux tâches, et enfin gérer le planning au fil du projet.

Le tableau des tâches, votre gestionnaire

On ne voit que le nom, les dates de début et de fin. On peut renseigner pour chaque tâche des propriétés. Ainsi, on peut lui donner un nom, indiquer sa durée, préciser le pourcentage d’exécution, lui donner une priorité, affecter une couleur sur un graphique ou rattacher des liens internet.

Il existe quatre types de relations entre les tâches :
– fin / début : B ne commence que quand A finit
– Fin / fin : A et B finissent en même temps
– Début / fin : A ne commence que si B est finit
– Début / début : A et B commencent en même temps

Parmi les différentes autres tâches possibles, vous pouvez créer des ressources, comme des ressources humaines avec un rôle par défaut, gérer le planning au fil du projet, faire évoluer le projet, modifier l’avancement des tâches, modifier la durée des tâches, faire apparaître le chemin critique ou encore être alerté des retards.

Malheureusement ce logiciel comporte tout de même quelques défauts comme la limitation d’une tâche qui ne peut pas être inférieure à une journée, les jours non travaillés ne sont pas pris en compte dans le calcul de la planification et, dès que l’on dépasse les 200 tâches le logiciel commence à être plus lent.

Share