×

Imprimer
La French-Tech avec l’un des meilleurs emplacements du salon, juste à l’entrée entre les deux artères principales de circulation de l’Eureka Park. Des 800 entreprises présentent à l’Eureka Park, le lieu consacré aux jeunes, Startups et entreprise novatrices, plus de 400 sont françaises ! Il était difficile de manquer la délégation tricolore et son coq rouge !

Rassemblement francophone important, cette French-Tech occupait un tiers de tout l’Eureka Park qui était un des grands halls du CES.
Elle est le fruit de presque toutes les startup et entreprises francophones qui se sont déplacées pour présenter leurs innovations lors de ce salon. Ce que j’ai trouvé particulièrement intéressant c’est que tous les domaines se trouvaient vraiment représentés, de la santé à la sécurité, en passant par la musique.

Partnering Robotics

Dans les startups françaises vues, on peut citer Partnering Robotics présentant le robot Diya One X, un robot anti-pollution 100% Made in France. Mobile, intelligent et autonome, Diya One améliore la qualité de l’air pour garantir à chacun des espaces de vie et de travail plus sains. Doté d’un filtre à air similaire à ceux utilisés en blocs opératoires, Diya permet de traiter l’environnement de travail sans générer de déchets nocifs. En plus de cela il évalue également certains paramètres environnementaux lors de sa navigation et réalise des cartographies précises des atmosphères intérieures.

Lancey

Parmi les représentants français ramenant un prix de l’innovation, se trouve le radiateur Lancey avec sa solution de stockage énergétique destiné à l’économie d’énergie et la transition vers des solutions durables. Son software fait en sorte que les cycles de charges se passe sur les heures creuses de consommation ou les prix sont plus bas et de façon à consommer la batterie aux heures de pointes. Il est également capable de s’adapter aux habitudes de ses utilisateur avec ses capteurs et son IA.

Blade

Présent également Blade présentait « Shadow », un PC haute performance hébergé dans le cloud. En juin 2017, la start-up a levé près 51 millions d’euros et a lancer la commercialisation de son produit fin novembre 2017. Le principe est simple et séduisant : en branchant un boîtier, un smartphone ou une tablette possédant l’application Shadow il est possible de transformer n’importe quel ordinateur en PC haut de gamme.
Seule condition pour un fonctionnement optimal, une connexion internet très haut débit avec un supplément pour la location du boitier. Avec le succès européen une ouverture sur le marché nord-américain est à prévoir.

Un jeu du nom de « Code Game » qui permet à des enfants entre 5 et 12 ans d’apprendre les différents langages de programmation par des exercices de logique et de géométrie, puis par des algorithmes.

Event Bots

L’interaction avec ce robot fût agréable et surprenante. L’un des membres de Events Bots nous a dit qu’il prévoyait que son utilisation se retrouve dans les banques, musées etc afin de remplacer ou d’aider le personnel pour permettre un meilleur accompagnement du client. Ainsi Maava permettra une optimisation du parcours client et facilitera ainsi la prise de contact ensuite avec le personnel de l’entreprise.

Eureka Park, Sands et French-Tech
5 (100%) 1 vote[s]
Share