×

Imprimer
Souvent il existe une véritable copy stratégie, basée sur la promesse, le support du message, le ton employé et les contraintes.

La promesse c’est avant tout communiquer, informer mais aussi sélectionner cette information. Rappelons que les salariés sont les ambassadeurs de l’entreprise. Le message doit nouer des rapports de complicité avec le personnel. Ils doivent ressentir une marque de considération. Le message a pour but de cimenter la motivation.
Pour le support du message, il faut offrir une cohérence entre la communication interne et externe, donner l’information au personnel en avant-première, avant de la donner à l’externe, montrer de la considération.
Le ton de ce message peut alors être complice, sérieux, motivant…
Au niveau des contraintes que l’on va trouver il y a souvent un budget limité, le respect de la charte graphique, pour une meilleure cohérence avec l’externe.

Le choix des outils de communication interne

L’écrit est le premier vecteur de communication interne. Bien utilisé, l’écrit permet de transformer des obligations de communication (comme une transmission d’ordres par exemple) en occasion de contact.
Les différents documents de travail qui existent sont des notes de service, qui donne des directives ou des explications, le rapport écrit, qui fait le point sur un sujet, résume une réunion. Il est soit une aide à la décision, soit un compte rendu de décision prise. Un rapport peut être documenté à l’aide de diagrammes, graphiques, photos etc. en annexes. Les fiches signalétiques qui résument un ensemble d’informations majeures sur un thème particulier.
Ce type de documents nécessitent des règles simples comme une identification immédiate, une distribution rapide, une diffusion ciblée, une rédaction efficace et une présentation soignée.

Les instruments de dialogue

Leur rôle n’est pas seulement de diffuser l’information mais aussi d’amorcer un dialogue.
Le tableau d’affichage par exemple convient aux informations ponctuelles, simples. Il peut être lumineux. Concernant les informations légales, la loi impose à l’entreprise d’afficher certaines informations concernant la santé, la sécurité, les droits et les devoirs fondamentaux des salariés. Pour ce qui est des informations hiérarchiques, comme les informations professionnelles, structurelles (création de poste par exemple), économiques, sociales, pratiques (dates de vacances)
Informations salariales : lieu d’expression pour les salariés (exemple : petites annonces).
La boite à idées : le personnel dépose souvent anonymement des suggestions comme des problèmes techniques, humains, matériels, administratifs… et même des projets d’invention parfois.
Le journal interne : média riche et souple, il est aujourd’hui très répandu. Les cibles sont à la fois les salariés mais aussi les actionnaires puis les clients abonnés.
La revue de presse : soit en version papier, soit en version numérisée le plus souvent, elle permet d’informer simultanément tout un réseau de personnes et leur offre la possibilité de conserver les éléments transmis. Elle doit coller aux centres d’intérêt des destinataires.
Le bilan social : selon les termes de la loi, il récapitule en un document unique les principales données chiffrées permettant d’apprécier la situation de l’entreprise dans le domaine social (RSE), d’enregistrer les réalisations effectuées et de mesurer les changements intervenus au cours de l’année écoulée et des deux précédentes.
La signalétique : moyens qui permettent de se retrouver dans l’entreprise, d’identifier les différents services.
Les vêtements de travail : ils expriment une volonté d’appartenance, un état d’esprit.

Share