×

Imprimer
Evidemment comme tous les salons et tous les ans, certaines innovations se démarquent plus que d’autres !

Qoobi, pour obtenir facilement un son de grande qualité

Pour essayer de vous résumer simplement Qoobi : cet appareil permet de transformer une musique captée par Bluetooth en signature numérique et de la convertir en signature analogique avant de renvoyer le son sur les enceintes.

Cela permet d’améliorer la qualité, la profondeur et le ressenti d’une musique. Mais Qoobi ne se distingue pas que des autres amplificateurs par sa technologie innovantes, il a aussi gagné un prix de design en Italie en 2017 selon leur site web.
Selon les musiques choisies par les exposants sur le stand, on se rend compte rapidement que la qualité du son est bonne, même très bonne. Les basses sont vibrantes et les aigus parfaits. L’autre innovation de cet objet est son design, très réussi.

Enhancia, la bague moduleuse de son parfaite pour les musiciens

Une des meilleures applications de nouvelles technologies dans le domaine de la musique : l’utilisation de cette bague permet de repousser les limites musicales d’un clavier normal, et c’est aussi un moyen de création en live de sons électroniques parfait pour les DJ. Cette bague, qui elle peut se coupler avec n’importe quel clavier, dans n’importe quel endroit, en seulement quelques branchements, et une véritable révolution technologique.
Sur le stand un musicien jouait du piano en faisant de grand mouvement avec sa main droite, et le son semblait varier en fonction des mouvements de celle-ci. Cette démonstration était impressionnante à regarder et a laissé un souvenir à tous ceux qui l’ont vu.


Apitrak

Leur innovation repose sur un système de géolocalisation simplifié pour le domaine de la santé, c’est-à-dire un moyen permettant d’éviter une perte de temps à rechercher du matériel médical au sein des différentes institutions hospitalières. Le principe repose sur un objet nommé H-Tag qui a pour fonction de localiser aussitôt les équipements médicaux dans l’institution grâce au Wi-fi. Cela permet de se dispenser d’installer de nouveaux appareils dans les lieux réglementés.
Le principe d’utilisation du Wi-fi pour catégoriser les équipements grâce à la géolocalisation est aussi appelé le FingerPrinting. C’est un algorithme plus puissant que la triangulation qui assure un résultat précis avec un appareillage à un moindre coût.

La finesse de ce processus permet d’abaisser les coûts des structures hospitalières suite à une perte de matériel médical ou suite à la perte d’heures à rechercher ce matériel au sein de l’institution.
Le produit H-Tag de cette start-up produit un bon retour sur l’investissement puisqu’il y a moins de perte d’équipements médicaux dans les différents services des hôpitaux et par conséquent, moins de dépenses réalisées dans cette visée-là.
On peut également noter la praticité de ce système car il répond aux multiples normes mises en place dans les structures hospitalières sans engager de coûts supplémentaires d’installation puisqu’il se base sur l’utilisation du Wi-fi.

CES 2019 : Focus sur les start-up qui ont marqué l’édition 2018 ! Partie 1
Noter cette page
Share