×
Imprimer

Quelques généralités

La police c’est la famille du caractère. L’ensemble de la fonte donne la police. Elle permet d’appuyer un message.
La typographie regroupe les lettres, les chiffres, les symboles, la ponctuation, les espaces…

Plus cela est complet plus on va retrouver ce que l’on appelle un enrichissement typographique.

A quoi sert l’écriture ?

L’écriture a été inventée par les hommes il y a de ça bien longtemps pour répondre à de multiples fonctions telles que transmettre un message, garder des traces, stocker, visualiser, communiquer, capter le lecteur (si tout le texte est en Times c’est triste) parmi les plus communs, mais aussi communiquer la langue par la distance (en effet le premier livre était écrit à la main) et donc transmettre à travers la distance et le temps.

Vocabulaire pour mieux comprendre

La chasse se trouve dans une typographie quand on a un texte avec différents types de typographie, différentes formes de chasses (par exemple « regular » ou « condensed » : c’est-à-dire la même lettre tirée vers le haut ou « extended » tirée vers le bas.

La graisse c’est la forme du caractère, son épaisseur. Il en existe huit.
Pour essayer d’avoir une cohérence graphique il ne faut pas toutes les mettre.

La position est par exemple en italique.
Quand ? Pourquoi ? A quoi ça sert ? Pour une citation, un titre ou une expression.

L’anatomie d’un caractère : il en existe trois : le bas de casse, la capitale et la petite capitale.

Il existe des caractères avec ou sans empâtements.
Il y a également le jambage ou la hampe.

L’œil c’est la taille du caractère en bas de casse, la taille du texte.

Le corps se mesure en points et il y a plusieurs tailles de référence pour le texte et l’affichage:
– Pour un texte courant c’est de 9 à 12 ; au-delà c’est pour les enfants et les seigneurs ; au dessus de 14 ce sont les titres.
– Pour les références, les légendes et les crédits c’est de 5 à 8 sachant que le corps minimum est de 5.

Environ une typographie est créée tous les jours c’est pourquoi on peut en faire un classement : avec ou sans sherif, police scripte, manuscrite (qui rappelle la main et la calligraphie…).
Deux classements ont été réalisés par des typographes : VOX et Thibaudeau selon les façons et les compositions.

Le signe c’est le caractère espace compris.
L’interlignage c’est l’espace entre deux lignes c’est-à-dire environ 120%.
L’approche c’est l’espacement entre deux caractères.
Le code typographique c’est toute la gestion des espaces pour la ponctuation.

L’espace insécable doit rester sur la même ligne et il correspond à la moitié d’un espace normal.

Les guillemets français sont situés à côté alors que les guillemets anglais sont situés en hauteur.

Share