×

La rédaction des questions

La formulation

Une question mal libellée peut introduire des biais dans la réponse. Une « bonne » question doit répondre aux critères suivants :
être compréhensible par tous. Que ce soit dans sa formulation ou dans son vocabulaire, comporter des mots du vocabulaire courant et aucun mot technique ou spécifique à une profession même s’il vous paraît à vous évident ;

ne pas être à la forme négative ou interro-négative
être précise. Tous les termes dont l’appréciation peut être subjective sont à éviter. Par exemple, les adverbes de temps (souvent, régulièrement…) doivent être remplacés par des notions objectives (2 à 3 fois par semaine, tous les jours…)
ne comporter qu’une seule idée, un seul thème. Une question qui demande l’opinion sur deux éléments sera automatiquement biaisée. Il faut donc scinder en deux la question pour avoir une appréciation claire et distincte sur les deux éléments
être objective. Il faut être le plus neutre possible. La réponse (attendue) ne doit pas être induite dans la question. Par exemple, il ne faut pas demander si l’interviewé est satisfait de la qualité de l’accueil, mais s’il est satisfait de l’accueil tout simplement
toutes les réponses possibles ont été envisagées. Il est très frustrant voire agaçant pour un interviewé de constater que son cas n’est pas pris en compte et qu’il ne peut pas répondre ce qu’il souhaite. Pour vous aider dans cette étape, il est souhaitable dans certains cas de faire une étude qualitative en amont.

Le type de question

Le choix du type de question s’opère d’après le type d’information souhaité. Dans tous les cas, il convient de préciser (soit à l’écrit soit à l’oral) le type de réponse attendue, c’est-à-dire soit une réponse totalement libre, soit un seul choix possible parmi des réponses pré-établies, soit plusieurs, etc…

Les questions ouvertes

La réponse est libre. L’avantage est que l’information recueillie est très riche. L’inconvénient majeur réside dans l’exploitation de ces réponses. Il ne faut donc pas abuser de ce type de question dans un questionnaire quanti et les réserver pour des cas où l’on ne peut pas faire autrement ou à un commentaire libre en fin de questionnaire. Car, si le questionnaire a été bien préparé, toutes les réponses possibles ont été prévues.

Les questions fermées

Là où les réponses sont à choisir parmi une liste.

Share